Hors Sentier: 5 étapes pour guérir nos blessures émotionnelles

Je vous souhaite une belle et agréable journée

Partagez, faites suivre parlez en au tour de vous ! Si vous avez aimez dites le  ! Laissez un commentaire tout en bas 😉
tumblr_nhxalz0jiH1qjdnyzo1_1280

5 étapes pour guérir nos blessures émotionnelles

Les expériences douloureuses qui se développent tout au long de nos vies façonnent nos blessures émotionnelles. Ces blessures peuvent être multiples et on peut les appeler de différentes façons: trahison, humiliation, méfiance, abandon, injustice … Cependant, nous devons prendre conscience de ces blessures et éviter de les déguiser, car plus nous attendons pour les guérir, plus elles ne feront qu’empirer. De plus, lorsque nous sommes blessés, nous vivons constamment des situations qui touchent à notre douleur et ainsi nous revêtons différents masques de peur de raviver notre douleur. Dans cet article, nous allons vous présenter les cinq étapes que nous devons expérimenter pour guérir nos blessures émotionnelles:

1- Acceptez la blessure comme une partie de vous-même

11866339_981989835195495_8701571528255709746_nLa blessure est bien là, vous pouvez être ou ne pas être d’accord avec le fait qu’elle existe mais la première étape est d’accepter cette possibilité. Selon Lise Bourbeau, accepter une blessure signifie la regarder, l’observer attentivement et savoir qu’avoir à résoudre des situations fait partie de l’expérience humaine. Nous ne sommes pas mieux ou pire juste parce que quelque chose nous fait mal. Construire son bouclier de protection est un acte héroïque, un acte d’amour-propre qui a beaucoup de mérite, mais cet acte a déjà rempli sa fonction. En effet, il vous a protégé des environnements qui vous ont blessé mais une fois que la plaie est ouverte et que vous pouvez la voir, il est temps de penser à la guérir.   Accepter nos blessures est très bénéfique parce que cela nous aidera à ne pas vouloir nous changer nous-mêmes.

2- Acceptez le fait que ce que vous craignez ou ce que vous reprochez, vous vous le faites à vous-même et aux autres

Lire la suite

Vérités et Mensonges : Le travail des enfants par Turgot et Voltaire.

Inversion systématique

C'est Turgot qui a "autorisé" les enfants à travailler... (Notez l'inversion "subtile" on "autorise"...) C'est donc qu'avant c'était interdit... Je ne considère pas le travail des enfants comme un "progrès" ni social ni économique !! Inutile de m'insulter de "Conspîrasioniste" ou tout autre gros mot mes sources : La BNF , Bilbliothèque Nationale de France ! Nota Bene ; Turgot est un ami de Voltaire, de Quesnay et autre "Physiocrates"... turgot  

LISEZ LE EN DIRECT :

Télécharger (PDF, Inconnu)

TEXTE ORIGINAL : [CLIQUER ICI]   Turgot et Voltaire sont amis, amis "cher"... turgot-voltaire

Télécharger (PDF, 28.49MB)

SOURCE : GOOGLE BOOK   Partagez, faites suivre parlez en au tour de vous ! Si vous avez aimez dites le et si vous n’avez pas aimé dites le aussi ! Laissez un commentaire tout en bas 😉

Share, forward in turn to tell you! If you like it and say if you do not like saying it too! Leave a comment at the bottom;-)

J'espère que ça vous avez aimé,

I hope you enjoyed it,

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Hors Sentier: Apprendre à mieux se comprendre.

4 façons de s’exprimer qui nuisent à la saine communication

Par le 6 août 2015
Lors de mes études en PNL (programmation neurolinguistique), j’ai pu découvrir l’impact du langage, des expressions, etc. sur nos états intérieurs et nos résultats au fil des jours. Étant conférencière, auteure, formatrice en communication efficace, gestion de la pensée, du stress, des émotions et intervenante en santé globale, joie de vivre, etc. à travers différents pays, j’ai pu approfondir bien des concepts porteurs de mieux-être. Récemment, je vous ai partagé un article sur les « ne pas » et pour y faire suite, je vous partage quelques réflexions sur la portée des …« oui mais »…ou des « mais », des « tu », etc. sur la qualité de nos communications avec soi et les autres. Par exemple, le « mais » a un effet neutralisant, c’est-à-dire qu’il annule ce qui a été dit précédemment. Exemple : « C’est une bonne idée, mais il faudrait…» ; « C’est un bon moment, mais j’aurais tout de même aimé mieux demain. » On pourrait ainsi remplacer le tout par : « C’est une bonne idée. Que penserais-tu qui serait une valeur ajouter pour rendre le tout encore plus merveilleux ? » Et dans l’autre cas : « C’est un bon moment. Est-ce que demain aurait aussi été possible pour toi comme autre option. » Vous direz peut-être que c’est comme chercher des poussières, « mais » ( 😉 ) il y a une bonne nuance tout de même.

Lire la suite

Troisième étape ; Repas entre amis

Merci à Elsa pour cette Tarte très bonne Thank's to Elsa for thz very good pie

  Partagez, faites suivre parlez en au tour de vous ! Si vous avez aimez dites le et si vous n’avez pas aimé dites le aussi ! Laissez un commentaire tout en bas 😉

Share, forward in turn to tell you! If you like it and say if you do not like saying it too! Leave a comment at the bottom;-)

2015_07_31-22-45-55-Laurent-0572